J'ai jamais su dire je t'aime
Et je m'en veux tellement parfois
Que ça te fasse de la peine
De passer à côté de ça
Mais j'ai bien trop de mémoire
Pour simplement pouvoir le dire
Les contes de fées sont des histoires
Qu'on raconte pour vous endormir

Et je m'en veux du mal que je te fais
J'm'en veux du mal que t'as pour moi
Ton regard qui brille, je le connais
Je m'en veux de t'en vouloir comme ça.
Mais c'est plus fort que moi.

Je n'arrive pas à te rendre
Tout cet amour que tu me donnes
J'ai beau vouloir m'en défendre
Les souvenirs vous emprisonnent
Rien ne se sépare, ni ne se rattrape
Et encore moins en quelques secondes
Mais sache que si je t'aime, ce n'est pas
Seulement pour m'avoir mise au monde.

Et je m'en veux du mal que je te fais
J'm'en veux du mal que t'as pour moi
Ton sourire si triste, je le connais
Je m'en veux de t'en vouloir comme ça
Mais c'est plus fort que moi.
Et je m’en veux
Et je m’en veux du mal que j’t’ai fais
Mais c’est plus fort que moi

J’ai jamais su dire je t’aime
Même à ceux que tu n’aimais pas
Pourquoi on en revient toujours aux mêmes
Rancunes qu’on a au fond de soi.
Je ne voudrais pas passer à côté
De mots aussi simples que ça,
Un jour, je te les dirai
Avant que l’amour ne soit trop tard.
 





( L. Florence - P. Obispo)