(M. Lavoine - P. Grillet / F. Aboulker)
 

Je ne suis qu'une demoiselle sans balançoire
Les yeux au ciel, j'regarde filer les stars
Depuis nous deux, je n'écoute plus Mozart
A mon seul regret tu peux me croire
 

L'amour, l'amitié, ça n'a rien à voir
Faudra un jour rattraper ce retard
Ce soir j'aimerais bien la refaire l'histoire
J'ai une envie claire de te revoir

J'ai couru pour venir me jeter contre toi
Je retiens mon souffle, Ah... Ah...
J'ai couru pour venir, j'ai couru, me voilà,
Je retiens mon souffle, Ah... Ah...
 

Le temps qui passe a des reflets bizarres
Comme un glaçon dans la Marie Brizard
J'ai l'impression qu'on m'a volé ma part
J'ai une envie folle de te revoir


J'ai couru pour venir me jeter contre toi
Je retiens mon souffle, Ah... Ah...
J'ai couru pour venir, j'ai couru, me voilà,
Je retiens mon souffle, Ah... Ah...

Il doit bien exister ce monde à part
Pour les comme nous, les amis qui s'égarent
J'étais ton p'tit diamant, ta perle rare
Dis, je brille encore dans ta mémoire


J'ai couru pour venir me jeter contre toi
Je retiens mon souffle, Ah... Ah...
J'ai couru pour venir, j'ai couru, me voilà,
Je retiens mon souffle, Ah... Ah...