(L. Ivanne - B. Ghigllone) 
Où sont les hommes
Qui pardonnent, fusionnent et qui donnent
Leur âme dans les bras d’une femme.
Où sont les hommes
Qui laissent éclater leurs faiblesses
Au grand jour pour vivre un grand amour.
Où sont les hommes
Qui osent, proposent un avenir meilleur,
Un remède au malheur.
Où sont les hommes
Qui se battent et combattent, montent au front
De leurs rêves et vous emmènent ailleurs

Où sont les hommes, Où sont les hommes…

Où sont les hommes
Qui disent haut et fort que l’amour
N’est pas mort et qui espèrent encore.
Où sont les hommes
Qui pour rester debout effacent
Leur passé rongé par le remords

Où sont les hommes
Qui pleurent, dont les larmes demeurent
Le rempart à l’ultime souffrance
Où sont les hommes
Qui savent faire peau neuve et donner
A leur vie l’espoir d’une autre chance

Où sont les hommes, Où sont les hommes…

Où sont les hommes
Qui se livrent sans pudeur et décrivent
Sans peur ce qu’ils ont dans le cœur
Où sont les hommes
Qui plongent, s’allongent sur le corps
D’une femme pour annihiler sa peur
Où sont les hommes
Qui marchent, qui font taire les lâches
Et ne mâchent pas leur mots, jamais
Où sont les hommes
Qui laissent entrevoir ce qu’ils ont
De plus noir et livrent leurs secrets

Où sont les hommes, Où sont les hommes…

Où sont les hommes
Qui tombent à genoux et qui deviennent
Fous pour l’amour d’une femme
Où sont les hommes
Qui continuent de croire en celui
Que partout tous les autres condamnent
Où sont les hommes
Qui lèvent leurs yeux et leurs mains
Vers le ciel implorant le pardon
Où sont les hommes
Qui, quand ils parlent à Dieu, sont prêts
A écouter un jour ce qu’il répond

Où sont les hommes, Où sont les hommes…