(D.Barbelivien
F. Bernheim)





































Arrête de pleurer Babelou
Sur I'argent qui vant plus un clou
Arrête de dire que t'es toute seule
Ici c'est chacun pour sa gueule
Arrête de rêver qu'tu déprimes
C'est vrai qu'tu débordes de ton jean
Autour de toi tout I'monde s'en fout
Arrête de pleurer Babelou.

Regarde les riches
Ils sont coiffés comme leur caniche
Regarde les riches
Ils roulent en Rolls sur la corniche
Regarde les riches
Ils parlent pas l'anglais mais l'english
Regarde les riches
L'important c'est tout c'qu'ils affichent
Les riches.

Arrête de chanter Babelou
Ce blues les banlieues qui rend fou
Arrête de ramer pour personne
Tu vois pas qu'on t'prend pour une conne
Arrête de lire Ici-Paris
Faudra r'tourner bosser lundi
Ton blues à toi tout l'monde s'en fout
Arrête de chanter Babelou
Regarde les riches

Regarde les riches
Ils boivent leur café en irish
Regarde les riches
Ils ont l'argent mais pas d'artiche
Regarde les riches
L'important c'est tout c'qu'ils affichent
Les riches.

Regarde les riches
Ils sont coiffés comme leur caniche
Regarde les riches
Ils roulent en Rolls sur la corniche
Regarde les riches
Ils mordent jamais dans leur sandwich
Regarde les riches      
L'important c'est tout c'qu'ils affichent